Bois

Nettoyez et restaurez des objets en bois peint et verni et déterminez la structure et les composants des couches appliquées avec les solutions de stéréomicroscopie et de microscopie de recherche de Leica. Ces solutions flexibles sont combinées à des statifs de table et de sol, des caméras numériques et des logiciels d'analyse faciles à utiliser pour vos travaux de conservation du bois.


Solution stéréo de pointe

Stéréomicroscope Leica M60 pour la conservation du bois

Le stéréomicroscope Leica M60 pour la conservation des œuvres d'art en bois fournit une vaste gamme d'options de statifs pour une flexibilité maximale au service de vos besoins spécifiques. Que vous souhaitiez nettoyer, restaurer ou déterminer la composition ou la structure du bois, cette solution fournit une profondeur de champ et un champ de vision larges pour visualiser et analyser davantage. Ce système modulaire comprend un éclairage LED économe en énergie, la caméra numérique Leica MC170 HD et le logiciel intuitif LAS Annotation et LAS Report pour un pack complet destiné à la conservation et à la restauration des œuvres d'art en bois.

Top Digital Solution

Microscope numérique Leica DVM2500 pour la conservation des métaux

Analysez, restaurez et préservez les œuvres d'art en 3D avec le microscope numérique Leica DVM2500 pour la conservation de l'art. Ce pack complet est livré avec le logiciel facile d'emploi Leica Application Suite, associé à une caméra FireWire rapide, pour une analyse et une documentation détaillées. Visualiser des objets métalliques avec des surfaces verticales ou inclinées n'est plus un problème grâce à la flexibilité du statif inclinable et à la platine rotative x/y.


Commode néerlandaise datée de la fin du 17ème siècle et décorée avec des panneaux japonais en laque avec un motif incrusté, connu sous le nom de marqueterie à décor d'algues. Un stéréomicroscope a été utilisé pour analyser et nettoyer la surface, afin d'identifier les dommages ainsi que prendre et analyser des échantillons. © Rijksmuseum Amsterdam

Avec l'aide d'un statif de sol, même les zones presque inaccessibles peuvent être étudiées. Les dommages à l'armoire ont été analysés au microscope et documentés grâce à une caméra numérique. Cette zone endommagée a été recouverte d'une fleur peinte. Ce travail a été effectué en Europe, probablement avec de la peinture à l'huile. Puisqu'ils font partie de l'histoire de l'objet, il a été décidé de ne pas retirer ces surpeints. © Rijksmuseum Amsterdam