Contact
Leica LMD6 & LMD7 Light Microscopes Products Home Leica Leica Microsystems
La dissection parfaite

Microdissection laser Leica LMD6 & LMD7

LMD6/7

En règle générale, vous pouvez utiliser les consommables déjà présents dans votre laboratoire. Vous pouvez consulter cet article de Science Lab qui présente un grand choix de consommables. 

Les échantillons sont de qualité optimale, car la collecte par gravité est sans contact et donc sans contamination, comme de nombreuses publications scientifiques l'ont démontré (lien : Publications). De plus, une éventuelle contamination croisée est exclue, car l'échantillon ou  le porte-échantillons n'est jamais en contact avec le dispositif collecteur. Vous pouvez choisir le dispositif de collecte, car aucun traitement adhésif spécifique et coûteux n'est requis pour obtenir par gravité les échantillons disséqués. Sous l'effet de la gravité, la zone disséquée tombe directement dans un bouchon de microtube standard ou autre récipient. L'absence d'étape additionnelle fait gagner du temps. Vous pouvez disséquer de nombreux échantillons pour une expérience et les recueillir dans un seul récipient collecteur ou dans des récipients différents.

C'est le laser qui se déplace, pas l'échantillon. C'est comme quand l'on coupe du papier : l'on déplace les ciseaux (ou le laser) alors que le papier (ou l'échantillon) ne bouge pas. Les deux systèmes LMD de Leica offrent une mise au point guidée par laser, obtenue au moyen d'un prisme, et le seul effet de la gravité permet de collecter l'échantillon disséqué dans le récipient standard placé en dessous. Simple, élégant, efficace !

Cette méthode est expliquée à la Science Lab dans le tutoriel "How to achieve fast precise cutting lines in laser microdissection".

La seule restriction à l'utilisation du LMD7 consiste en les structures tridimensionnelles qu'il est impossible de disséquer et de collecter proprement, quel que soit le dispositif de capture laser utilisé. De même, les échantillons n'absorbant pas les UV et les échantillons très épais et humides, tels que les coupes cérébrales d'un millimètre en immersion dans un milieu sont des vrais défis.

Vous pouvez disséquer à la perfection tout type d'échantillon, indépendamment de ses dimensions ou de sa forme. De plus, tout va très vite avec le Leica LMD7 : le faisceau laser se déplace rapidement et devient encore plus efficace après réglage de la fréquence des pulses. La collecte par gravité des échantillons disséqués est un bonus très appréciable : après la découpe, il n'y a rien d'autre à faire, l'échantillon est prêt pour l'analyse.

Le LMD7 est le meilleur choix quand plusieurs utilisateurs se partagent le système, car le laser se règle facilement en fonction du type d'échantillon et de l'application, des structures subcellulaires telles que les chromosomes aux coupes de bois épaisses de plusieurs centaines de micromètres.

Le Leica LMD6 dispose d'une puissance de laser inférieure et de moins de paramètres de commande du laser que le Leica LMD7. Il offre par conséquent moins de souplesse que le Leica LMD7. Les tissus épais et durs peuvent être plus délicats à découper : leur dissection peut être plus lente. Cela dépend beaucoup de l'épaisseur de l'échantillon et de son type. Si vous avez des questions concernant les systèmes à choisir pour votre application, n'hésitez pas à nous contacter.

Avec le Leica LMD6, vous pouvez disséquer à la perfection des tissus mous tels que cerveau, foie ou rein, quels que soient les dimensions et la forme de l'échantillon. En se déplaçant, le faisceau laser coupe rapidement l'échantillon ; la collecte par gravité des échantillons disséqués accélère l'application, car l'échantillon est prêt pour l'analyse immédiatement après la collecte.

La différence réside dans le laser du système. Le laser du Leica LMD7 est plus puissant et ses paramètres de configuration sont plus détaillés que pour le laser du Leica LMD6.

LMD6LMD7
Longueur d'onde355 nm349 nm
Fréquence des impulsions80 Hz10 - 5000 Hz
Longueur d'une impulsion< 4 ns< 4 ns
Énergie max. de l'impulsion70 µJ120 µJ

Il faudrait recourir à des colorants et fixateurs spéciaux pour protéger l'échantillon avant de réaliser des analyses de biologie moléculaire : PCR, qPCR, séquençage, NGS, MALDI-/SELDI-TOF, etc. Des consommables spéciaux avec membrane, utilisés sans couvre-objet, donnent des résultats optimaux dans la plupart des cas. On peut également utiliser de simples lamelles en verre.

Vous pouvez disséquer des régions d'intérêt des échantillons. Outre la microdissection laser, le Leica LMD6 est idéal pour les applications standard de dissection de tissus mous tels que cerveau, foie et rein, alors que le Leica LMD7 convient idéalement à la dissection de tout type de tissu, quels que soient ses dimensions et sa forme. De plus, les systèmes LMD de Leica sont utilisables pour la culture de cellules vivantes, par exemple pour le clonage, et comme outil de manipulation (p. ex. pour la manipulation de cellules vivantes ou d'organismes), les préparations NanoSIMS ou de microscopie photonique et électronique corrélative.

On peut utiliser la microdissection laser pour une grande variété d'échantillons dans le cadre de préparations très diverses : échantillons frais, congelés, fixés ou immuno-marqués ; cellules vivantes ; frottis ; os, végétal, bois, dentine, et bien plus encore.

La microdissection laser est utilisée dans des champs de recherche très divers. En voici quelques-uns : neurologie, cancérologie, analyse du végétal, criminalistique.

Plus d'informations sur LMD Science Lab (article en anglais)

La microdissection laser est couramment utilisée en

  • génomique (ADN), transcriptomique (ARN ; p. ex. mARN, miARN), protéomique, métabolomique et séquençage de dernière génération
  • identification absolue des mutations dans les cellules d'intérêt
  • profilage d'expression génique d'un type cellulaire spécifique à l'intérieur d'un tissu
  • identification de protéines cellulaires lors d'un événement physiologique spécifique
  • isolation et remise en culture de cellules transgéniques provenant d'une culture

La microdissection laser (LMD) est une technique qui permet d'isoler des cibles spécifiques et pures provenant d'échantillons microscopiques hétérogènes, pour l'analyse en aval de l'ADN, de l'ARN et des protéines. Plus précisément, un laser coupe l'échantillon sur un site marqué et la partie coupée est collectée dans un tube de réaction.